Bonjour à toutes et à tous, j’espère que vous allez bien. Ici, Cédric pour le site internet https://cedrictruyen.com, dans la partie consacrée au développement personnel. Aujourd’hui, je clôture ma 15ème journée de Miracle Morning, et je dois vous avouer que je suis assez fier de moi pour le coup.

Mon entourage, ma famille et moi-même sommes surpris par les nombreux progrès un peu partout dans ma vie, dans mon comportement, dans mes relations. L’application du Miracle Morning apporte de réels bienfaits, et je suis très fier de pouvoir les partager avec vous, à travers cet article.

Je vous explique tout ça ci-dessous. Alors, prêt à embarquer ?

06.00 hrs : le réveil – le 1er défi à relever

Lorsque l’on commence le Miracle Morning, la première chose à accepter, à faire intégrer à notre corps et à notre esprit, c’est que l’on doit se lever tôt tous les jours, même les weekends. Pas toujours évident, surtout lorsque l’on aime le confort de sa couette et de son matelas. Et pourtant, cela fait maintenant 15 jours que je me lève tous les matins à 06.00 hrs, weekend compris, afin de commencer ma journée directement par un Jogging.

Dans son livre « Miracle Morning », l’auteur Hal Elrod conseille de mettre son réveil à l’autre bout de la pièce afin de ne pas être tenté d’appuyer sur le bouton « Répéter ». Faute de prises suffisantes dans la chambre, ce n’était pas possible. Cependant, je me réveille bien tous les matins à l’heure (même quand je passe une soirée chez des amis jusqu’à 03.00 hrs du matin).

Mieux encore, cela fait maintenant une semaine que j’ai l’impression de ne plus avoir besoin de mon réveil pour me lever. Pas plus tard que ce matin, j’étais debout avant qu’il ne sonne. Je pense que mon corps s’est habitué à ce nouveau rythme. Et tant mieux, car je peux démarrer sereinement ma journée, sans la sonnerie de mon réveil.

 

Ce petit conseil qui rend le réveil encore plus agréable.

J’ai récemment vu une vidéo très intéressante de David Laroche, dans laquelle il explique que le vrai secret de la réussite n’est pas la volonté, mais ce qu’il appelle « la réduction de la friction ». Autrement dit, comment se mettre dans les meilleures conditions pour réussir ? Comment organiser sa vie pour faire en sorte que nos tâches, actions, soient faciles ?

Je ne vous en dis pas plus, je vous invite à regarder cette vidéo de David Laroche en cliquant ici ; il met encore une fois une claque à nos croyances limitantes. En appliquant son conseil, j’ai effectué une unique action qui a permis de réduire la friction, au réveil le matin :

Et donc, concrêtrement ?

Tout d’abord, j’ai constaté que poser ses pieds sur le sol le matin, est une sensation très désagréable. Le sol est froid, on est pieds-nus, et nous sommes alors tentés de remettre nos pieds sous la couette. Or, ce sont nos pieds qui nous transportent tous les jours vers nos destinations et également d’une certaine manière vers nos objectifs. Il a suffit d’une action pour réduire la friction, qui a tout changé. Mettre un tapis à mettre au pied du lit, bien doux, soyeux, agréable. Le réveil devient facile, et pendant ces 30 secondes qu’il vous faut pour passer du stade je suis assis à je me lève, vous avez donné à vos pieds un réveil agréable et doux. Cela a été mon idée pour réduire la friction, et je dois avouer que depuis, chaque réveil est un moment de pur bonheur.

 

06.10 hrs : le verre d’eau

Cela reste une partie du Miracle Morning pas franchement agréable. Hal Elrod mentionne avec raison qu’après 6 à 8 heures de sommeil, notre corps s’en retrouve forcément déshydraté. Donc l’un des premiers gestes à adopter tous les matins, avant même de se lancer dans les Life SAVERS, c’est de boire un grand verre d’eau, à son rythme.

Boire un grand verre d’eau le matin, c’est désagréable. Mais je joue le jeu. Et il y a deux jours, je me suis à nouveau servi de ce conseil de David Laroche : réduire la friction, et faciliter cette habitude positive. Comment ? Voilà les deux éléments simples que j’ai pu ajouter à mon Miracle Morning.

  • Ajouter un peu de grenadine ou un sucre : le goût est plus agréable, et c’est mieux de prendre une petite dose de sucre avant d’aller courir.
  • Préparer son verre / sa gourde la veille.

Maintenant que c’est fait, je suis alors prêt à me rendre à la salle de bain pour enfiler ma tenue de sport et entrer dans le vif du sujet : les Live SAVERS.

 

Les Life SAVERS

Avant de commencer à détailler les différents Life Savers, je vous apporte une petite précision. Le premier jour de mon Miracle Morning, j’ai démarré en suivant la séquence donnée par Hal Elrod, à savoir :

Silence – Affirmations – Visualisation – Exercices – Reading – Scribing

Cependant, je me suis très vite rendu compte que, afin de débuter ma journée de la manière la plus dynamique possible, il était essentiel pour moi de ne pas commencer par le Silence (méditation). Cela me rendait certes très serein et concentré dès mon réveil, mais je ne me sentais pas dynamique après cette séance. J’ai donc décidé de faire passer la séance d’Exercices Physiques en premier lieu, pour alors suivre la séquence suivante ESAVRS. Bon j’avoue, c’est moins sympa que SAVERS, mais cela me convient mieux.

 

Miracle Morning Life Savers

Maintenant que c’est précisé, passons donc au premier des Life SAVERS

 

06.15 hrs : Exercices – le jogging

En démarrant le Miracle Morning, je me suis fixé plusieurs buts :

  • Soyons clair, je n’ai pas pour objectif de réaliser un marathon à l’occasion, je veux juste garder la forme
  • Je veux avoir un moment pour m’entretenir physiquement
  • Je veux persévérer et ne pas abandonner
  • La séance doit être courte mais efficace

C’est pourquoi 5 kilomètres, à savoir une petite demi-heure de course à pied me semblait un bon compromis. Suffisant pour travailler le cardio et transpirer, mais pas trop long afin d’attaquer le reste du Miracle Morning. Et vous allez le découvrir, il me prend finalement plus de temps que prévu.

 

Le résultat : j’en suis super satisfait.

Physiquement, je me sens mieux. Et même si ce n’est pas énorme, je suis passé de 74,3 kg au début du Miracle Morning à 73 kg aujourd’hui. De plus, concernant mes performances, les résultats sont très encourageants si l’on compare mon premier jour de jogging et et ma séance d’aujourd’hui. Je vous laisse juger par vous-même.

1er jour

Miracle Morning jour 1

Jour 13

Miracle Morning jour 13

La fierté de surmonter la difficulté tous les jours

Chaque matin, je me lève et je passe à l’action. Je n’en ai pas toujours envie, ni la motivation, puis je me mets à courir. Et puisque j’ai commencé, je continue. Je ne vais pas vous mentir, le 1er kilomètre est toujours compliqué. Les muscles chauffent, les jambes me font un peu mal, et bien que je fasse attention à mon souffle, j’ai toujours cette impression que ça va être long, et que je ne vais pas y arriver. Mais une fois ce 1er kilomètre passé, c’est le bonheur. Cela devient agréable au point qu’arrivé à 5 kilomètres, l’envie d’en faire plus se fait sentir. Donc parfois, je fais quelques centaines de mètres en plus. Toutefois, je n’exagère pas, restant focalisé sur mon objectif. Car au final, ce n’est que le premier des Life Savers. Il y en a encore 5 à faire derrière.

 

3 Life SAVERS pendant le sport

J’ai remarqué que la pratique quotidienne de la méditation m’aide à me focaliser sur ma respiration lorsque je cours, afin de laisser les pensées négatives s’envoler. Je peux maintenant accéder plus facilement à ses bienfaits, et j’en profite pendant mon jogging. Je suis alors plus concentré et je peux ainsi me focaliser sur les véritables raisons de cette motivation matinale. La douleur physique s’évade alors, et je peux continuer ma course en pleine conscience des avantages à continuer.

Et même si je consacre toujours du temps à effectuer les parties Silence – Affirmations – Visualisation, le moment de la course à pied constitue déjà un moment propice pour le faire. Se répéter à soi-même que l’on peut y arriver, affirmer que l’on peut tout réussir, se voir plus loin sur la route et même visualiser son arrivée avec le sourire et la satisfaction d’y être parvenu (que ce soit pour le jogging ou les objectifs personnels), ce sont des éléments qui permettent clairement de rester motivé.

L’anecdote : les points d’ancrages

Dans son livre « Pouvoir Illimité », Anthony Robbins aborde le sujet des points d’ancrages, qui permettent de se mettre volontairement dans un état fécond, particulièrement lorsque l’on rencontre des difficultés. Je vous partage dès lors cette anecdote qui constitue maintenant un point d’ancrage important pour moi, alors que peut-être banal pour toute personne qui me lit. Mais de mon côté, il m’a marqué et je m’en sers lorsque j’ai envie d’abandonner.

Le premier jour de mon Miracle Morning, j’avais effectué environ 2,5 km de jogging. Après une première séance, le mal aux jambes était présent et était parvenu à me faire oublier que j’avais fixé 5 km tous les jours. Tout cela dès le premier jour : j’ai alors eu le choix entre :

  • Solution de facilité : tourner à gauche vers chez moi, et me congratuler pour cette première petite performance
  • Solution raisonnable mais difficile : tourner à droite, repartir pour 2,5 km supplémentaires pour atteindre mon objectif quotidien de 5 km, et rester pour une fois fidèle à mon engagement.

J’ai tourné à droite. Et je n’ai pas regretté, et je me souviendrai toujours de ce moment. J’avais à peine fait 20 mètres, et je me disais déjà « oula, allé encore 2,5 km ». J’étais fier d’avoir pris cette direction, celle des ceux qui décident de ne plus jamais lâcher. Et c’est à ce moment que l’Univers décidait de m’offrir ce spectacle magnifique : telle une porte qui m’accueillait vers la réussite et le succès, un arc-en-ciel se tenait là, dans la direction que j’empruntais. Il était magnifique, seul à l’horizon, et je me dirigeai vers lui, aux premières lueurs de l’aube. Et je me félicitai d’avoir décidé de choisir cette voie. Sans elle, je n’aurais pas eu droit à ce magnifique spectacle, m’offrant alors une des matinées les plus belles de ma vie. Voilà un point d’ancrage auquel je veux attacher les mots « persévérance » et « décisions ». Je sais maintenant que je peux m’y accrocher. Rien qu’un petit arc-en-ciel, qui signifie maintenant tellement plus.

Allez, on sort du côté guimauve et on se concentre sur le reste.

Les étirements et la douche

Ma routine matinale continue une fois rentré à la maison. Toujours fier et satisfait de cette séance de sport, je clôture le premier Life SAVERS par quelques étirements et par une bonne douche froide. Oui oui, froide la douche ! Petit aparté : cela ne fait pas partie du Miracle Morning, mais cela fait maintenant 16 mois que je ne prends que des douches froides. Je pourrais consacrer un peu de temps afin de vous exposer les bienfaits de la douche froide sur le corps humain, mais je pense qu’un article suivra bientôt sur le sujet.

Ca y est, j’ai fait mon sport, j’ai pris ma douche, je suis prêt pour le second Life Savers

 

07.00 hrs : Silence – la méditation

Il s’agit probablement de la plus grosse surprise que j’ai eu la chance de découvrir grâce au Miracle Morning. J’apprécie particulièrement ce moment pendant lequel j’ai la possibilité de lâcher prise. Je n’en voyais pas directement les bienfaits après les premières séances, mais je constate maintenant que :

  • Je suis beaucoup plus serein, calme, moins nerveux et ne perd plus patience.
  • Beaucoup lus attentif, concentré et éveillé, je prends de meilleures décisions
  • Je me sens plus apte à persévérer, à continuer, malgré les difficultés en restant focalisé sur mes objectifs

D’ailleurs, j’invite toute personne qui lit ces lignes à essayer. A ce titre, je vous recommande l’application « Petit Bambou ». Elle fournit un programme d’initiation gratuit pendant 7 jours. Passée cette période, il est possible de souscrire à un abonnement. Je l’ai fait et je ne le regrette absolument pas (et pour information, je n’ai rien à gagner à vous parler de petit bambou, pas de liens affiliés. Je vous partage uniquement le fait que l’application, le programme à suivre, la voix de la coach, l’ensemble est agréable).

Pas convaincu ? Soyez des bons sceptiques comme dit Olivier Roland, et passez à l’action. Essayez, appliquez avec persévérance et observez les résultats. Je suis convaincu que vous serez surpris par les bienfaits de la méditation.

 

07.15 hrs : Affirmations

Un peu d’explication tout d’abord : l’objectif des affirmations, c’est de se répéter à soi-même des phrases positives, afin de les intégrer. Dans son livre « Réfléchissez et Devenez Riche », Napoléon Hill aborde le sujet des affirmations, grâce à ce qu’il appelle l’Autosuggestion. En ayant un désir ardent d’obtenir quelque chose, et en se le répétant à soi-même tous les jours, il est alors possible de transformer son désir en son équivalent physique, matériel. A force de persévérance, l’inconscient intègre ce désir, et vous vous mettez alors dans les meilleures conditions pour vous diriger vers votre objectif. En le faisant, vous nourrissez votre esprit du meilleur terreau pour faire germer la réussite.

Ainsi, j’ai pris le parti de croire que je suis capable de tout réussir. Que tout ce qui me fait peur ou mal ne peut que me faire grandir. Mais aussi que tout échec porte en lui les germes de la réussite. Et que toute défaite est un succès en devenir. Je me répète inlassablement pendant ces quelques minutes que je vais y arriver, que je vais atteindre mon désir ardent d’indépendance financière. Je répète cela avec conviction, avant de passer à la suite.

 

07.17 hrs : Visualisation

Et lorsque j’ai fini de répéter ces affirmations, je referme mes yeux un instant et je m’imagine d’abord accomplissant cette nouvelle journée, accomplissant de nouvelles tâches qui me font avancer vers mon objectif. Je me vois rencontrer des difficultés et sourire devant elle, trouver des solutions et résoudre les problèmes avec enthousiasme.

Je continue ensuite en visualisant ma vie à moyen terme, dans mon parcours pour ouvrir mon entreprise, par la formation à suivre, et toutes les difficultés que cela implique.

Enfin, je me visualise ayant réussi, et mener la vie que je rêve avec ma femme, mes enfants, dans une maison au bord de la montagne. Je vois mon entreprise prospère, avec des collaborateurs plus doués que moi, qui m’en apprennent tous les jours, et qui sont heureux de contribuer à l’évolution de notre agence.

Utopique ? Peut-être ! Mais c’est le chemin que j’ai décidé de suivre, et je m’accroche à cela maintenant tous les jours grâce aux affirmations et à la visualisation. Après tout, si d’autres peuvent y arriver, pourquoi pas moi ?!

 

07.20 hrs : Reading – un jour, une idée, une action

C’est une partie à laquelle j’accorde une grande importance, et je veux réellement appliquer les conseils de Hal Elrod. Voilà pourquoi je consacre environ 10 à 15 minutes de mon temps à la lecture d’un livre de développement personnel, afin de sortir du livre une idée, mais que je vais mettre immédiatement en application.

C’est pourquoi 10-15 minutes, c’est plus que pertinent. Il s’agit du laps de temps suffisant pour apprendre un conseil de développement personnel. Un seul, pas plus. Ce conseil, c’est le seul que vous aurez de votre journée ; Alors vous n’avez aucune excuse pour ne pas le mettre en application.

Un conseil à la fois, c’est réellement idéal. Il vaut mieux lire 10 minutes par jour et appliquer ce que vous avez appris, plutôt que de lire un livre complet, avoir beaucoup d’éléments, mais finalement ne pas savoir tout appliquer. En y allant un pas à la fois, progressivement, les résultats sont optimaux.

Quels résultats ? Je n’en dis pas plus sur le livre que je lis actuellement, il fera l’objet d’un article très bientôt, car je suis certains que les conseils qui s’y trouvent pourront réellement vous influencer.

 

07.30 hrs : Scribing – l’écriture d’articles

Dans un premier temps, j’ai consacré du temps à tenir un journal relatif au Miracle Morning. Une semaine environ, puis j’ai décidé de rendre ce moment plus productif pour moi et pour la partie blog de mon site internet. Et si vous lisez ces lignes, je suis alors fier d’avoir pris cette décision et j’espère que vous appréciez les conseils, les anecdotes et aussi la plume de l’auteur.

La partie écriture est très vite devenue l’occasion que j’attendais depuis longtemps d’avoir une plage horaire non négociable pendant laquelle je peux écrire, sur toute une série de sujets qui m’intéressent mais qui surtout peuvent apporter une réelle valeur ajoutée à la vie de chacun. C’est pourquoi, je partage des informations relatives au développement personnel.

En comptant le premier article de mon défi Miracle Morning, et celui d’aujourd’hui, ce sont déjà 4 articles qui sont présents sur mon blog. Je vous invite d’ailleurs à lire ces deux-là quand vous aurez un peu de temps :

Le résultat :

En écrivant, j’ai appris beaucoup de choses, et j’ai le plaisir de partager ces connaissances avec vous, et d’échanger pour en apprendre encore plus.

De plus, cela amène pas mal de trafic sur la partie blog de mon site internet et quelques commentaires très positifs. Alors puisque ça marche, je continue.

 

L’histoire sympa : j’ai eu juste envie de courir

 

« Et ce jour-là, sans raison particulière, je décidai d’aller courir un peu. Alors j’ai couru jusqu’au bout de la route. Une fois arrivé là, je me suis dit que je pourrais courir jusqu’au bout de la ville. Et une fois arrivé là, je me suis dit que je pourrais courir à travers le comté de Greenbow. Puisque j’étais déjà allé si loin, autant courir à travers le grand état d’Alabama. C’est ce que j’ai fait, j’ai couru droit à travers l’Alabama. Puis sans raison particulière, j’ai continué à courir. J’ai couru droit vers l’océan. Une fois arrivé là-bas, puisque j’étais déjà allé si loin, autant faire demi-tour et continuer ma course. Je suis allé jusqu’à un autre océan. Et puisque j’étais déjà allé si loin, autant faire demi-tour et continuer encore… »

Forest Gump

S’il y a un passage dans le film que je trouve vraiment énorme, c’est celui-là. Je l’adore !

Tous les jours depuis que j’ai commencé, au moment où je me réveille, je suis en proie à des doutes. Alors, je me focalise sur l’envie, le désir ardent qui m’anime. Et je passe à l’action. Je me lève, je vais courir, j’applique tous les éléments de ma routine jusqu’au bout. Et le lendemain matin, puisque je l’ai déjà fait une fois, pourquoi ne pas recommencer. Puis, puisque je l’ai fait deux jours d’affilés, pourquoi ne pas continuer toute la semaine. Puisque je suis déjà allé si loin, pourquoi ne pas continuer une semaine de plus. Et maintenant que je suis arrivé à 15 jours, autant continuer et atteindre 1 mois.

 

Alors, quand on me demande pourquoi. Pourquoi fais-tu ça Cédric ? Je réponds :

J’ai juste envie de prendre ma vie en main et de réaliser mes rêves !

Voilà où nous en sommes ! Avant de vous dire au revoir et de vous souhaiter une bonne journée, une dernière petite phrase motivante, de Georges Lorimer qui selon moi devrait être la raison d’être de chaque être humain qui veut réellement s’accomplir :

« Pour se coucher satisfait, il faut se lever chaque matin déterminé »

Pour conclure

J’espère que vous avez aimé cet article. Si c’est le cas et/ou si ça vous motive à commencer vous aussi le Miracle Morning, n’hésitez pas à vous manifester en mettant un commentaire, et pourquoi pas en partageant une anecdote. On se revoit dans 15 jours pour le bilan sur le mois complet de Miracle Morning.

En attendant, si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à laisser un commentaire et à le partager sur votre réseau social préféré. Et pourquoi ne pas lire les articles déjà rédigés comme :

Mon Défi : Miracle Morning en cliquant ici

L’Ennéagramme : partie 1 – Connaître son mode de fonctionnement en cliquant ici

L’Ennéagramme : partie 2 – Description de l’Ennéatype 1, dit « Le Perfectionniste » en cliquant ici

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libres de le partager :-)