Bonjour à toutes et à tous, j’espère que vous allez bien. Ici, Cédric pour le site internet https://cedrictruyen.com, dans la partie consacrée au développement personnel. Aujourd’hui, nous continuons notre parcours dans la découverte de l’Ennéagramme, avec la description de l’Ennéatype 2, dit « L’Altruiste ».

Vous n’avez pas encore lu les articles précédents sur la présentation de l’Ennéagramme et/ou sur le 1er profil ? N’hésitez pas à les découvrir en cliquant sur les liens ci-dessous :

L’Ennéagramme : connaître son mode de fonctionnement

L’Ennéagramme : description de l’Ennéatype 1, dit « le perfectionniste »

C’est bon, ça y est, vous les avez lus ? Alors c’est parti pour la suite 😀

L’Ennéatype 2 : l’altruiste

On a tous dans notre entourage, cette personne qui passe plus de temps à s’occuper des autres que d’elle-même. Chaleureux, enthousiaste et dynamique, l’Ennéatype 2 est toujours prêt à rendre service. Il connait beaucoup de monde, et a une grande faculté à mettre les gens en relation les uns avec les autres.

C’est une personne qui aide les autres, car en aidant les autres, il est aimé, apprécié ! Et afin de ne pas être rejeté, il sera alors plus attentif aux besoins des autres qu’à ses propres besoins.

On découvre tout cela en détails ? C’est parti !

En quelques mots :

  • Enthousiasme & chaleur humaine
  • Généreux
  • Disponible voire indispensable
  • Séducteur & charismatique
  • Empathique & attentif aux autres
  • Excellent communicateur et entremetteur

Vous l’entendrez souvent dire :

  • « Ne me remercie pas, c’est normal »
  • « C’est bon, je m’en occupe ! »

L’amour conditionnel

Chez l’Ennéatype 2, il y a la notion de condition qui est très présente, bien que totalement inconsciente chez lui, que l’on pourrait tenter à expliquer avec cette phrase :

« C’est parce que j’aide les autres,

que je fais quelque chose pour eux,

que je leur rends service,

que je reçois leur amour ! »

Une histoire courte pour illustrer ces propos.

Prenons l’exemple de cette petite fille. Julie a 5 ans, et après sa journée d’école, elle aimerait obtenir l’attention à ses parents. Mais ses parents sont occupés, ils ont eu leurs soucis pendant la journée, sont en pleine discussion, et ne portent pas leur attention sur la petite fille. Julie prend alors l’initiative de mettre la table. Assiettes, couverts, verres, elle se débrouille et donne le meilleur d’elle-même (ce n’est toujours qu’une petite fille de 5 ans), et la table est finalement mise. Lorsque les parents arrivent dans la salle à manger, ils sont émus, fiers et reconnaissants de ce qu’a fait leur petite fille. Ils l’enlacent, la congratulent et lui donnent de nombreux gestes d’affection pour la remercier.

Et la petite fille intègre alors que, pour obtenir de l’amour, elle doit aider, se montrer disponible et faire des choses qui faciliteront la vie des autres.

La motivation profonde  de l’Ennéatype 2 : l’amour

L’attention de l’Ennéatype 2 se porte avant tout sur les besoins des autres. En rendant service aux autres, en se montrant disponible quelques soient les circonstances, l’Ennéatype 2 prouve qu’il est profondément attaché aux autres, et qu’il les aime. Et ce qu’il souhaite, consciemment ou inconsciemment, c’est d’être aimé en retour.

 

Cet ami qui dit toujours « oui »

L’Ennéatype 2 est présent, disponible pour ses amis, et même pour les autres. Empreint d’une véritable générosité, il est capable de tout laisser tomber pour apporter son aide et rendre service. C’est un réel plaisir pour lui. C’est cet ami, ce collègue, que l’on appelle parce que l’on sait que l’on peut toujours compter sur lui. En véritable sauveur, il vient alors porter secours et assistance. Au-delà de la disponibilité, c’est quelqu’un qui tend à se rendre indispensable pour des autres. Il pourrait même se vexer que l’on n’ait pas penser à lui en cas de besoin.

« M’enfin, pourquoi tu ne m’as pas appelé ? »

Enthousiasme, dynamisme et chaleur humaine

C’est un fait : l’Ennéatype 2 est quelqu’un d’agréable à vivre, toujours souriant. Il s’intègre rapidement dans une conversation. Les regards se tournent vers lui, car c’est quelqu’un de solaire et charismatique. Lorsqu’il désire quelque chose, il dispose d’un atout majeur : son potentiel de séduction. De plus, c’est une personne ouverte sur tous les sujets de conversation, et ça fait d’ailleurs de lui un excellent confident, qui aura toujours une oreille attentive.

Excellent communicateur & entremetteur

Grâce à son charisme, c’est une personne qui crée facilement des liens avec les autres. C’est un excellent communicateur. Et au-delà de cela, l’une de ses plus grandes forces est de mettre très facilement les gens en relation les uns avec les autres. Si quelqu’un de son entourage a un problème à résoudre, pas de problème ! Il lui suffit de quelques secondes pour trouver dans ses contacts LA personne idéale pour l’aider.

Sans en faire une généralité, c’est aussi souvent cette personne qui va tenter de former des couples. Comme il est attentif à ce que vivent ses proches, et qu’il est animé par l’envie d’aider en permanence, il a tendance à faire se rencontrer des personnes et à faire naître des affinités, amitiés et amours.

Empathie et intelligence émotionnelle

Très attentif aux besoins des autres, l’Ennéatype 2 fait preuve d’une grande empathie. Il comprend intuitivement les choses, ressent ce que les autres ressentent, sans émettre de jugement, ce qui fait de lui un excellent confident. Et au-delà de l’écoute attentive qu’il donne aux autres, il va consoler, lever les barrières et remotiver, en trouvant chez l’autre ce qu’il a de plus beau à offrir, et en le lui montrant.

Doté d’une grande intelligence émotionnelle, c’est un découvreur de talent. Il peut détecter chez les autres des forces, des potentiels, dont ils n’ont eux-mêmes pas conscience.

 

Sa peur / ses évitements : ses propres besoins

Comme il est avant tout attentif aux autres, l’Ennéatype 2 va mettre de côté ses propres besoins. Il consacre son temps à aider les autres, mais ne demande aucune aide à qui que ce soit. Orgueilleux, il ne montre pas qu’il est en souffrance, et continue même à accepter d’aider les autres, malgré la fatigue et/ou la douleur.

 

Dire « non », c’est inconcevable !

Comme nous l’avons vu précédemment, l’amour des autres est ce qui motive le plus les actions d’un Ennéatype 2 ; il dit « oui » et met toujours tout en œuvre afin d’aider, et ne pas décevoir les autres, et cela au détriment de ses propres besoins. S’occuper de lui-même le rendrait indisponible pour les autres, et c’est quelque chose qui n’est pas concevable pour lui. Alors il dit « oui », est présent pour les autres, et tant pis pour lui !

 

Attention au rejet !

Toujours présent pour rendre des services, l’Ennéatype 2 attend beaucoup en retour. Beaucoup d’affection, d’amour, de signes de reconnaissance. Ce serait injuste que l’on ne l’apprécie pas, qu’on ne l’aime pas en retour, après tout ce qu’il fait pour les autres. C’est pourquoi, face à un refus, un rejet, à une résistance, l’Ennéatype 2 peut se montrer très émotif et susceptible. Il pourrait penser :

« Après tout ce que j’ai fait pour elle… »

« Je suis toujours là pour lui, et il ne remarque même pas ma détresse »

« Pour une fois que j’en ai besoin, elle a autre chose à faire ».

Toujours présent pour les autres, et prêt à abandonner n’importe quelle tâche, aussi importante soit-elle, pour venir aider, il ne conçoit pas que cela puisse être différent pour les autres. Et vous ne le décevrez qu’une seule fois. Ainsi, on peut observer des Ennéatypes 2 tenir des propos tels que :

Jour 1 : « Ah tu sais, Anaïs, c’est une personne vraiment très gentille, avec une grande sensibilité. C’est vraiment quelqu’un de bien, je l’aime beaucoup ! Et en plus, … etc. »

Jour 25 : « Oh, tu sais, des gens comme ça, il ne m’en faut plus… j’ai été déçu dernièrement de son comportement. Je lui ai demandé une seule fois… etc. »

Jour 42 : « Ah non, ne me parle pas d’Anaïs, je ne peux plus la voir en peinture… Jamais capable de répondre à … etc. »

Un Ennéatype 2 peut passer du plus grand respect pour un ami à un mépris total pour cette même personne, justifiant son attitude actuelle par le manque de reconnaissance à son égard.

 

Curieux, voire envahissant

Après ce que vous avez lu avant, je ne vous apprendrai rien en vous disant que l’Ennéatype 2 est quelqu’un de curieux. S’intéressant sincèrement aux autres, afin de pouvoir être présent pour eux, une réelle relation peut s’installer entre lui et les autres. Devenu un confident, il y voit une certaine légitimité à poser toujours plus de questions. Toujours animé par l’envie d’en faire plus pour aider l’autre, il peut alors devenir envahissant, et s’immiscer dans la vie des autres.

 

 

Intégration & Désintégration

Ennéatype 2

L’Ennéatype 2 s’intègre en 4

Ça y est, notre Ennéatype 2 se sent apprécié et aimé. Il commence enfin à se recentrer un peu plus sur lui-même, à être attentif à ce qu’il ressent. Se libérant alors de son envie d’aider les autres pour en obtenir de la reconnaissance et de l’amour, il devient désintéressé, humble et bienveillant.

Ses actes deviennent alors inconditionnels. Il n’est plus dans le « devoir » d’aider les autres, mais dans le désir profond de le faire, de rendre service.

Il se libère de cette obligation inconsciente de faire les choses pour obtenir de l’amour, et passe à l’action par pure désir d’aider, de rendre service.

Enfin, centré sur lui-même et non sur les autres, son intégration en 4 lui permet d’utiliser sa sensibilité à son avantage, notamment par l’expression de sa grande créativité.

 

L’Ennéatype 2 se désintègre en 8

Par contre, attention à l’effet inverse. Lorsqu’il se sent en manque d’amour et de reconnaissance, l’Ennéatype 2 va se désintégrer en 8. Il se montrera alors excessif dans ses réactions, d’abord en reprochant aux autres le manque de reconnaissance. Très rancunier, l’Ennéatype 2 est capable de faire culpabiliser les autres, exigeant l’attention qu’il mérite.

Et lorsque l’on parle d’excès, il n’est plus question de tergiverser : il se montre alors ferme et intransigeant. Il a raison, et l’avis des autres ne compte plus.

Et si on n’est pas d’accord avec lui ? Si on le déçoit ? Et en plus de cela, on ne lui montre pas le moindre signe d’amour ou de reconnaissance ! Alors tu es viré de chez viré ! L’Ennéatype 2 va te rejeter définitivement de sa vie.

 

Vers la meilleure version de lui-même.

Notre Ennéatype 2 accédera à son plein potentiel et à la meilleure version de lui-même en apprenant l’humilité. Il se libère alors de son devoir d’être présent pour les autres, acceptant qu’il n’est pas indispensable. En apprenant à être plus humble, l’Enneatype 2 comprend alors que les autres peuvent se débrouiller sans lui, et que le monde ne va pas s’arrêter de tourner.

L’accepter, c’est se libérer de cette obligation de faire les choses pour obtenir de l’affection ou de la reconnaissance. Grâce à cela, il tend à rendre les relations avec les autres plus saines et équilibrées.

Pour conclure

Lady Diana est très probablement une Ennéatype 2. Et c’est certainement le cas de Mère Thérésa. Et vous, vous reconnaissez-vous dans la description de l’Ennéatype 2 ? Si c’est le cas, n’hésitez pas à vous manifester en mettant un commentaire, et pourquoi pas en partageant une anecdote. Dans le prochain article, nous aborderons :

  • La description détaillée de l’Ennéatype 3
  • En quoi consistent les intégration et désintégration de l’Ennéatype 3

Cliquez ici pour découvrir l’article !

Continuons notre périple dans le monde passionnant de l’Ennéagramme.

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à laisser un commentaire et à le partager sur votre réseau social préféré. En attendant le prochain article, pourquoi ne pas lire les articles déjà rédigés comme :

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libres de le partager :-)
  •  
  •  
  •  
  •