Bonjour à toutes et à tous, j’espère que vous allez bien. Ici, Cédric pour le site internet https://cedrictruyen.com, dans la partie consacrée au Développement Personnel. Après avoir passé en revue les Ennéatypes 1 et 2, il est temps de s’attaquer à celui qui est qualifié de « battant » ou de « compétiteur » ; je veux parler de l’Ennéatype 3.

Vous n’avez pas encore lu les articles précédents sur la présentation de l’Ennéagramme et/ou sur les deux premiers profils ? Cliquez sur les liens ci-dessous pour les découvrir :

 

C’est parti pour l’Ennéatype 3 😀

Ennéatype 3 : le compétiteur

Relever des défis, voilà ce qui définit probablement le mieux notre Ennéatype 3.

C’est une personne dont la personnalité va être orientée constamment vers l’atteinte d’objectifs. Des obstacles ? il passe au-dessus, et il ne s’arrête pas tant qu’il n’a pas réussi. Tant qu’il n’a pas montré au monde qu’il y est parvenu.

L’échec est totalement inenvisageable, il n’est pas question de perdre la face, et la fin justifiera très souvent les moyens.

En quelques mots :

  • Orienté résultats
  • Efficace & Efficient
  • Enthousiaste & Fédérateur
  • Caméléon qui s’adapte à toute situation
  • Négligeant
  • Overbooké

Vous l’entendrez souvent dire :

  • « Allé on fonce, on ne s’arrête pas ! »
  • « Je n’ai pas le temps »

Je réussis, donc je suis

Chaque matin, un Ennéatype 3 va se réveiller avec l’envie puissante d’atteindre ses objectifs. Il se met naturellement en compétition avec les autres et avec lui-même. Le dépassement de soi, l’efficacité dans les actions et la persévérance font de lui un battant, un compétiteur né. Très attentif à son image, il va alors faire étalage de sa réussite.

Une histoire courte pour illustrer ces propos.

Prenons l’exemple de ce petit garçon. Michaël a 5 ans. Alors qu’il est dans la cour de récréation, il fait la course avec ses amis Jérôme, Lucie et Damien. Il se donne, il court. Au coude à coude avec Damien, il remarque que d’autres élèves les observent. Sentant cette pression, il va accélérer, dépasser ses limites, jouer des coudes éventuellement et finalement passer la ligne d’arrivée à la première position. Ses amis le congratulent, et son professeur de gym fait l’éloge de sa performance auprès de ses parents, qui le félicitent aussi.

Et le petit Michaël intègre alors que, pour être reconnu, apprécié, aimé, il doit être le meilleur, il doit afficher des résultats, il doit réussir.

La motivation profonde de l’Ennéatype 3 : la réussite

L’Ennéatype 3, c’est quelqu’un qui en veut. C’est cet ami qui ne veut pas abandonner, qui peut souffrir dans ses challenges, mais qui va s’accorder ce temps en plus de souffrance, qui va mordre sur sa chique, afin de réussir et de ne pas perdre la face. En effet, l’image qu’il renvoie a énormément d’importance pour lui. Il y a chez lui un dialogue intérieur très fort, des affirmations positives telles que :

Je suis le meilleur, je peux y arriver !

Allé, n’abandonne pas, tu y es presque !

Encore tenir un peu, un tout petit plus longtemps !

Défis acceptés

Tu n’es qu’une simple montagne que je dois franchir !

Rien de plus…

Masutatsu Oyama

Fondateur du Karate Kyokushinkai

Notre Ennéatype 3, c’est une personne à la recherche de nouveaux défis. Chaque chose qu’il entreprend constitue un challenge, une compétition d’une part avec les autres, d’autre part avec lui-même. Conscient que pour évoluer, il faut toujours donner le meilleur de soi-même, ce compétiteur place toujours la barre un peu plus haute, orientée constamment vers le dépassement de soi. Lorsqu’il se lance un défi, son objectif devient une priorité et il mettra toutes les actions en place pour l’atteindre. Il n’envisage pas une seule seconde l’échec. Chaque problème n’est qu’un obstacle de plus à franchir dans sa course au succès, et sa très forte persévérance le porte toujours un pas plus loin, jusqu’à la réussite.

Et lorsqu’il a réussi ? Un nouveau challenge l’attend. Il est insatiable et consacre sa vie à relever de nouveaux défis.

 

L’image : l’étalage du succès & la preuve de la réussite

Lorsque l’Ennéatype 3 réussit, il le dit, il le montre, il l’affiche. C’est une personne qui veut briller en société. Et pour cela, tous les signes ostensibles de réussite sont clairement mis en avant. Ainsi, c’est une personne fière d’exhiber sa montre de luxe, sa nouvelle voiture prestigieuse ou la villa qu’il a achetée avec une piscine.

Mais pas que… Il va également mettre en avant les récompenses obtenues. Ainsi, son diplôme est encadré et exposé à un endroit bien visible, ses coupes et médailles sont dans une vitrine. Il montrera volontiers les photos de ses derniers challenges réussis comme l’ascension du Mont Blanc, un saut en parachute ou la ligne d’arrivée du dernier marathon auquel il a participé. Quant aux articles de presse témoignant de son heure de gloire, il va aussi les encadrer ou les coller soigneusement dans un album, afin de les ressortir le moment opportun. Tous ses éléments qui sont gages de réussite, il va les valoriser et les exhiber, afin de briller auprès des autres !

« Regardez tout ce que j’ai accomplis… Vous voyez, j’ai réussi »

L’anecdote : je vais te prouver que…

Dans mon entourage très proche, il y a une personne qui est clairement un Ennéatype 3. J’étais déjà convaincu qu’il était un compétiteur, mais alors que je commençais à m’intéresser à l’Ennéagramme, un évènement est venu complètement affirmer cette hypothèse.

Résumons l’histoire :

Convaincu et très optimiste sur un nouveau projet, il explique lors d’une soirée à la maison ce qu’il compte réaliser dans l’année, principalement la création d’une société et son développement à moyen et long terme. Et voilà qu’une autre personne de notre entourage rétorque :

« Tu es sûr de ce que tu fais. A ta place, je ne le ferais pas ! Je pense que ça va être compliqué, etc. »

Jusqu’à un fameux :

« Ce n’est peut-être pas une bonne idée, sois réaliste, tu ne devrais pas faire ça ! »

Très remonté, notre Ennéatype 3 me prend alors en aparté et m’a tenu un discoures qui ressemblait à ça :

« Tu ne devrais pas faire ça ???!!! Aaaaah je ne devrais pas faire ça !! Ben maintenant, c’est sûr et certain que je vais le faire, et je vais le lui foutre sur le coin du nez quand j’aurai monté ma société et qu’elle me rapportera de l’argent. »

Et vous savez quoi ? Il l’a fait !

Compétition, compétition, compétition !

Un gagnant ne lâche jamais,

et un lâcheur ne gagne jamais.

Napoléon Hill, auteur de

Réfléchissez et devenez riche

Gagner ! C’est une notion extrêmement importante chez notre Ennéatype 3. Que ce soit gagner de l’argent, des récompenses, des louanges, des compétitions, etc.

D’excellents commerciaux !

C’est d’ailleurs pour cette raison que l’on retrouve beaucoup de commerciaux dans ce type de personnalité. Pourquoi ? Car il s’agit d’un métier où le salaire va dépendre de l’effort fourni, des résultats. De deux choses l’une : il va être en compétition avec les autres commerciaux, et tout faire pour être le meilleur. Mais en plus, cela entraînera un salaire plus élevé qu’il pourra dépenser en objets qui gageront de sa réussite, mais également des récompenses en nature comme un véhicule de société, un cadeau offert par la société (Rolex, Imac, etc.) ou une évolution de carrière vers des postes plus importants, représentant alors un nouveau défi. Et on continue comme ça…

Des sportifs de haut niveau

C’est aussi pour ces mêmes raisons que l’on retrouve chez les Ennéatypes 3 de nombreux performers sportifs, des personnes qui s’entrainent plus que les autres, pour devenir les meilleurs dans leur discipline. Ceux qui vont arriver 1heure avant les autres sur le terrain et partiront 1 heure après la fin de l’entrainement, juste pour pouvoir faire un peu plus. Ce petit plus que fera la différence.

L’Ennéatype 3 ne lâche pas. Quelle que soit la difficulté, il s’accroche à son rêve, à son objectif, à son but !

 

L’Ennéatype 3 garde le cap, à la recherche de la performance

Globalement, notre Ennéatype 3 est quelqu’un d’efficace. Lorsqu’il se lance dans un projet, il va chercher et trouver la meilleure solution qui lui permettra d’atteindre son objectif. Et s’il se trompe, tel le capitaine d’un bateau, il va redresser la barre afin de retrouver le cap. Il avance de cette manière-là, droit au but. Sa boussole, c’est l’outil qui lui permet d’aller dans la direction qu’il souhaite emprunter, vers son objectif, vers son coffre aux trésors et vers la gloire. Et concernant les obstacles, les vagues, les orages, les pirates, il les affronte les uns après les autres, comptant sur ses forces et apprenant toujours de ses erreurs. Car c’est en se mesurant à d’autres, plus forts que lui, ou à des challenges toujours plus grands, qu’il évolue. Parce qu’il doit donner le meilleur de lui-même pour être meilleur tous les jours.

 

Enthousiasmer et fédérer

Enfin, c’est un séducteur. Enthousiaste, souriant, positif, il aime plaire. Il se connait très bien, il connait ses forces et les mets en avant. Convaincu par ce qu’il dit ou fait, il se montre alors très convainquant auprès des autres. Il est doté d’un réel pouvoir de persuasion. Et c’est avec cette arme redoutable qu’il peut facilement rassembler, fédérer des personnes autour de projets stimulants, challengeants, et tirer les autres vers le haut. C’est la raison pour laquelle notre Ennéatype 3 sera aussi un excellent coach et un très bon manager.

 

Sa peur / ses évitements : l’échec

Si sa motivation profonde est la réussite, ce qu’il va rejeter le plus possible, c’est la possibilité d’échouer. La notion d’échec est totalement inconcevable, il ne l’accepte ni chez lui, ni chez les autres. Lorsque l’on commence quelque chose, on va jusqu’au bout. Comme l’écrit l’auteur à succès Napoleon Hill dans son excellent ouvrage de référence « Réfléchissez et devenez Riche » :

Un gagnant le lâche jamais, et un lâcheur ne gagne jamais

Notre Ennéatype 3 ne va pas lâcher, car lâcher, c’est échouer. Et lui, c’est un gagnant.

 

C’est même aussi un mauvais perdant !

Ce qui est challengeant, c’est de pouvoir mesurer ses connaissances, ses compétences, son expérience, à des personnes au moins aussi fortes que soi, voire meilleures. Notre Ennéatype 3 est enthousiaste à cette idée, car il est convaincu qu’il peut gagner. Il va tout donner pour y arriver. Et comme il a l’habitude de donner le meilleur de lui-même, en toute circonstance, perdre devient alors très compliqué. C’est reconnaître auprès des autres qu’il a échoué, qu’il n’est pas le meilleur. Cette vérité, il ne l’accepte pas. Il sera dans le déni, et trouvera des excuses. Et cette situation est pire encore lorsqu’il a un public. Il peut alors s’énerver et devenir agressif.

 

Face à face avec la médiocrité, ou quand l’Ennéatype 3 perd patience

Comme nous l’avons vu précédemment, notre Ennéatype 3 est quelqu’un dont l’attention est portée sur les résultats. Et pour pouvoir devenir meilleur, il va chercher à se challenger en permanence, notamment en s’entourant de personnes motivées. Et j’ai bien dit « motivées ». Car il n’est pas question pour lui de faire amis-amis avec ce qu’il considère comme de la médiocrité. C’est pourquoi il aura des difficultés à se lier avec des personnes qui ne donnent pas le meilleur d’eux-mêmes, qui se satisfont d’une situation médiocre. Il s’emporte et n’énerve sur ceux qu’il considère alors comme des « loosers » qui trainent derrière lui et finalement le freinent dans son ascension.

Et c’est également face à de nouvelles expériences. Si l’expérience ou le défi n’est pas challengeant, il ne va globalement pas l’apprécier. Ce n’était pas un défi à sa hauteur. L’envie de se dépasser constamment est importante pour lui, et faire une course de 10 kilomètres alors qu’il s’entraine pour un marathon, cela ne l’enthousiasme pas, au contraire. Se contenter de faire 10 km quand on est capable d’en courir 42, c’est de la médiocrité et une perte de temps à ses yeux.

 

La fin justifie les moyens

Dans la vie, notre Ennéatype 3 ne lâche rien, il insiste jusqu’à ce qu’il obtienne le résultat qu’il souhaite. Cependant, face à une résistance, il aura tendance à adopter deux comportements. Il pourra se montrer flatteur, voire flagorneur, manquant de sincérité et d’authenticité pour obtenir ce qu’il veut. Ensuite, sans résultat, il se montrera insistant, voire lourd, car tant qu’il n’a pas atteint son but, il n’a pas l’intention de lâcher !

Il est réellement capable de perdre tout intégrité afin d’arriver à ses fins, ne respectant dès lors plus les règles. S’il a décidé d’aller quelque part, c’est une machine, un bulldozer qui écartera tout obstacle de son chemin. Ce qui compte, c’est le résultat à atteindre, et tant pis pour les conséquences immédiates.

 

Intégration & Désintégration

Ennéatype 3 - intégration & désintégration

L’Ennéatype 3 s’intègre en 6

Lorsque notre Ennéatype 3 se sent apprécié et aimé, il ne s’intéresse plus alors à ses propres objectifs, mais commence à prendre en compte les objectifs et besoins des autres. Il devient alors la personne qui rassemble, fédère et encourage.

Plus en phase avec lui-même, il fera preuve d’une plus grande authenticité, dans sa relation avec les autres mais également dans tous les aspects de sa vie. La fin ne justifie plus les moyens, et il ne se met plus en compétition avec les autres pour atteindre ses objectifs.

L’Ennéatype 3 se désintègre en 9

D’un autre côté, lorsque notre Ennéatype 3 ne se réalise pas, n’obtient pas ce qu’il désire, il peut alors renforcer son émotion dominante, le mensonge. Enjolivant toujours plus les situations, il ne veut en aucun cas perdre la face. Il parle alors énormément pour ne rien dire, vantant toujours plus ses mérites et ce qu’il a accompli jusqu’à présent. Finalement, à cause de son manque d’authenticité et de sincérité, son entourage pourra alors faire preuve d’indifférence.

Après tout, il n’est là que par intérêt !

Frustré, blessé face à la vérité qu’il ne peut nier indéfiniment, il va alors se mettre en retrait et s’isoler.

 

Vers la meilleure version de lui-même.

Notre Ennéatype 3 accédera à son plein potentiel en acceptant les échecs comme des étapes vers le succès, voire comme étant des opportunités, sans enjoliver les situations, et donc sans se mentir à lui-même. En prenant un peu de recul, il se rappelle les échecs ne sont que des étapes vers son succès. Plus réaliste, sincère avec lui-même, authentique et intègre, il se crée un point de vue plus objectif sur l’individu qu’il est et sur ses capacités.

 

Pour conclure

Michaël Jordan, Cristiano Ronaldo et Sylvester Stallone ! Toutes ces personnes sont clairement des battants, des compétiteurs dans l’âme, qui ont dépassés toutes les limites pour arriver où ils en sont : à cette réussite qui leur a permis de briller en société. Et vous, vous reconnaissez-vous dans la description de l’Ennéatype 3 ? Si c’est le cas, n’hésitez pas à vous manifester en mettant un commentaire, et pourquoi pas en partageant une anecdote. Dans le prochain article, nous aborderons :

  • La description détaillée de l’Ennéatype 4
  • En quoi consistent les intégration et désintégration de l’Ennéatype 4

Continuons notre périple dans le monde passionnant de l’Ennéagramme.

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à laisser un commentaire et à le partager sur votre réseau social préféré. En attendant le prochain article, pourquoi ne pas lire les articles déjà rédigés comme :

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libres de le partager :-)